Conférence du Vendredi 6 avril 2018 à Kaysersberg

Février 1943-avril 2018 : 75 ans après ce qui a été appelé « l’affaire de Kaysersberg », l’exposition « La Résistance des Alsaciens » est installée dans la salle de l’Arsenal, au rez de chaussée de la mairie. Vendredi 6 avril, plusieurs habitants de cette commune de vignoble et des alentours sont présents pour écouter la conférence de l’historien  et chargé de mission de l’AERIA Eric Le Normand. En prime, un film réalisé avec brio il y a une 20e d’années par une équipe locale de cinéastes amateurs sur les faits tragiques d’avril 1943 menant à des arrestations et à l’exécution de Henri Jaegle.

« Je trouve dommage qu’on ne commémore plus ces événements comme on le faisait auparavant » regrette l’un des participants de la soirée, le fils de Robert Lidner, un des jeunes de Kaysersberg qui à l’époque s’étaient rebellé contre l’incorporation de force dans l’armée allemande. Enfermés dans la tour Kessler, transférés au camp d’internement de Schirmeck et brutalisés, ils furent versés d’office dans l’armée allemande et envoyés sur le front de l’Est où deux trouvèrent rapidement la mort.. Henri Jaegle (dont le fils mourut également sur ce front en 1944) s’était lui rebellé contre le gendarme allemand lors du mouvement de foule du lundi 15 février à Kaysersberg aux cris en alsacien de « Rendez nous nos fils » et du chant de la Marseillaise. Son épouse et d’autres femmes furent arrêtées comme l’expose le DVD-Rom de l’AERIA. Henri, après avoir été torturé, fut finalement exécuté avec d’autres opposants à l’ordre nazi, Paul Munier (Orbey) et Charles Muller (Ballersdorf) dans la carrière du camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Résumés ainsi dans leur violence, il est logique que ces faits imprègnent toujours la mémoire des habitants de Kaysersberg ayant vécu ces années noires… D’où des anecdotes graves  mais aussi des questions parfois abruptes… Eric Le Normand dont la conférence évoquait le destin des réfractaires de Kaysersberg et ceux de Nothalten (village viticole bas-rhinois) répondit avec tact. Des membres du comité de l’AERIA rappelèrent que les recherches sur la Résistance des Alsaciens n’étaient pas exhaustives et qu’elles se poursuivaient toujours…L’importance de porter ces connaissances aux jeunes générations fut unanimement soulignée. D’ailleurs quelque 60 collégiens de Kaysersberg et environs avaient bénéficié d’une visite de l’exposition dans l’après midi guidée par Eric Le Normand. Bonne surprise, la première lors d’une soirée inaugurale : la projection du film  (malgré quelques soucis techniques !) sur « l’Affaire de Kaysersberg » dont un des talentueux réalisateurs), M. Prud’Homme participa aux échanges. Il ne restait plus qu’à Hélène Bohn, adjointe au maire chargée de la Culture qui avait ouvert…

Texte: Marie Goerg-Lieby / Photographie: AERIA

20180406_195244b

A propos laresistancedesalsaciens

Chargé d'études pour l'Association pour des études sur la Résistance intérieure des Alsaciens (AERIA).
Cet article a été publié dans Interventions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s