Un séminaire à Strasbourg: Enseigner la résistance en Alsace

C’est dans l’auditorium de la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg (BNUS) que s’est déroulé le 15 mars 2017 le séminaire proposé par l’académie de Strasbourg aux professeurs d’histoire-géographie et lettres-histoire des établissements scolaires alsaciens intitulé: “Comment enseigner la résistance en Alsace ».

Eric Le Normand (Aéria – professeur d’histoire-géo) a présenté à ses collègues le DVD ROM « La Résistance des Alsaciens ».  Il a retracé les différentes étapes de la réalisation de ce document et le rôle de l’AERIA (Association pour des études sur la Résistance intérieure des Alsaciens). S’adressant à ses collègues professeurs, il a choisi de montrer le parcours de quelques enseignants pendant la période 1939-1945.

Pour la résistance spirituelle : les lettres adressées par le professeur Camille Schneider aux nazis et aux ralliés dont l’adresse d’expédition le 100 place Kléber (à Strasbourg)  correspond aux… toilettes publiques. Ou les Carrefours des Tilleuls animés par le professeur de philosophie, Emile Baas lors des étés 1941-1942 près de Rodez (Aveyron) où on discutait de l’avenir de l’Alsace libérée.

Eric Le Normand a également évoqué un « Juste parmi les Nations », Joseph Storck, proviseur du lycée Gay-Lussac à Limoges (Haute-Vienne), qui a sauvé des enfants juifs.

Auguste Sontag illustre l’importance de la résistance communiste :  instituteur, membre du « réseau Wodli », il est arrêté pour propagande et sabotage et condamné pour « préparation à haute trahison » .

Les caricatures de Hitler et de Mussolini  peintes à l’aquarelle par l’instituteur Paul Blasy ont égayées les auditeurs et alimenteront certainement leurs cours!

L’introduction de cette journée a été assurée par Tristan Lecoq, inspecteur général de l’Education nationale. Parmi les autres intervenants, Marie-Claire Vitoux (maître de conférences honoraire) et Léon Strauss (maître de conférences honoraire) tous deux contributeurs du DVD ROM. Sont aussi intervenus: Frédérique Neau-Dufour (directrice du centre européen du résistant déporté à Natzweiler (Bas-Rhin), Cécile Vast (université de Franche-Comté), Hélène Staes (fondation de la Résistance ) et Marcel Spisser (les Amis du mémorial de l’Alsace Moselle).

Texte Jean-Marie Esch / Photo Bertrand Merle

Aéria Comment enseigenr la Résistance en Alsace - BNUS - Eric Le Normand - Chrsitophe Marchand - Tristan Lecoq - Hélène Staes - ph

Eric Le Normand pendant son intervention à la BNUS, puis de gauche à droite: Christophe Marchand (inspecteur pédagogique régional), Tristan Lecoq (inspecteur général de l’Education nationale), Cécile Vast (université de Franche-Comté).

A propos laresistancedesalsaciens

Chargé d'études pour l'Association pour des études sur la Résistance intérieure des Alsaciens (AERIA).
Cet article a été publié dans Interventions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s