Cérémonie à la mémoire du résistant Charles Mangold le Vendredi 12 août 2016 au cimetière Saint-Urbain à Strasbourg

Il y a 72 ans, le 12 août 1944, disparaissait tragiquement à Périgueux Charles Mangold, résistant alsacien engagé en Dordogne. A l’initiative de Richard Seiler, président du comité de Strasbourg-Ville du Souvenir français et  auteur d’un livre sur Charles Mangold, une cérémonie a eu lieu vendredi 12 août au cimetière Saint Urbain sur la tombe de celui qui fut chef de l’Armée Secrète (AS) à Périgueux de janvier à juillet 1943 puis chef de l’AS sur une grande zone de Dordogne-centre jusqu’à sa mort. Charles Mangold, promu commandant FFI le 5 aout 1944, titulaire de nombreuses décorations, fut en effet torturé puis fusillé avec 22 autres résistants par des Allemands aux abois…

Suite à une dénonciation, le SD nazi avait pu arrêter ce résistant, né à Ostwald en 1891 donc sujet allemand. Mais son amour de la France le pousse à s’engager à Nancy dans la Légion Étrangère dès 1914. Il termine la guerre à Verdun, blessé à 6 reprises. Grand connaisseur de l’Allemagne, il met dès 1933 en garde contre les visées expansionnistes du national-socialisme. Évacué comme des dizaines de milliers d’Alsaciens en 1939 , il fonde le GERAL, groupe d’entraide des réfugiés alsaciens, dès son arrivée à Périgueux. Il rejoint la résistance locale, prend des responsabilités puis plonge dans la clandestinité avec son fils Jean-Paul. « Celui-ci est d’ailleurs décédé récemment à 92 ans, et sa propre fille Danièle quelques jours après » a signalé avec tristesse  Richard Seiler qui a excusé l’absence de l’arrière- petite-fille de Charles Mangold. Pour honorer sa mémoire, une dizaine de porte-drapeaux, plusieurs membres du Souvenir français ainsi que Marie Goerg Lieby, présidente de l’AERIA, ont assisté à la cérémonie au cours de laquelle Michèle Seiler, conseillère déléguée de la mairie de Strasbourg, a déposé une gerbe.

DSCN1634

A propos laresistancedesalsaciens

Chargé d'études pour l'Association pour des études sur la Résistance intérieure des Alsaciens (AERIA).
Cet article a été publié dans Commémorations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s